En librairie, retrouvez le livre “L’emploi et le territoire” de Francis Kramarz, Benoît Schmutz et Thomas Delemotte


 

Auteurs :

  • – Francis Kramarz, Professeur d’économie associé à l’ENSAE et à l’École Polytechnique, chercheur affilié au CREST et à l’Institut des Politiques Publiques (IPP)
  • – Benoît Schmutz, Professeur d’économie à l’École Polytechnique, chercheur affilié au CREST et à l’Institut des Politiques Publiques (IPP)
  • – Thomas Delemotte, Doctorant en économie au CREST, affilié à l’Institut des Politiques Publiques (IPP)

 

Résumé :

Même s’ils sont parfois très proches de régions dynamiques, certains territoires subissent des taux de chômage élevés et ne parviennent pas à moderniser leur appareil productif. Comment expliquer une telle fragmentation spatiale ?

L’analyse économique montre, d’un côté, que les ménages sont fortement attachés à leur lieu de résidence et peu au fait des opportunités économiques existant ailleurs ; de l’autre, que les entreprises peinent à recruter lorsqu’elles investissent dans les zones délaissées. De nombreuses initiatives sont prises par les acteurs publics locaux et nationaux pour tenter de rapprocher travailleurs et emplois. Cependant, qu’il s’agisse de rendre les territoires plus attractifs ou d’aider à la mobilité résidentielle des ménages, force est de constater que ces politiques sont souvent peu efficaces. Et si, face à ce bilan globalement négatif, la solution consistait à agir sur l’offre immobilière ?

 

“L’emploi et le territoire” – Les Presses Sciences Po :

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/book/?gcoi=27246100751580#h2tabtableContents

 

Replay de la présentation de l’ouvrage par les auteurs à l’Institut Louis Bachelier :

 

On en parle dans la presse :

Chercheurs ayant rejoint le réseau Louis Bachelier Fellows en 2021


Nous félicitons les membres du Crest qui viennent de rejoindre le réseau Louis Bachelier Fellows.

Par ordre alphabétique, les membres du Crest de la section College Academic Fellows:

Louis Bachelier Fellows

2021
Stéphane Auray est macroéconomiste, Professeur des Universités en détachement à l’ENSAI et chercheur au CREST.
Valentin Patilea est professeur des universités à l’ENSAI, Directeur de la recherche et responsable du MSc in Statistics for Smart Data.
Pierre Picard est professeur d’économie et membre du Haut Collège de l’Ecole Polytechnique. Il est chercheur en économie du risque et de l’assurance.
Anna Simoni est chercheuse au CNRS, affiliée au CREST, et professeur de statistiques et d’économétrie à l’ENSAE et à l’Ecole Polytechnique.
Francesco Violante est chercheur en économie associé au CREST et chercheur international associé du CREATES.
Jean-Michel Zakoian est chercheur en économétrie de la finance, professeur détaché à l’ENSAE-CREST, responsable du laboratoire Finance-Insurance au CREST.

Années antérieures:

Patricia CRIFO, Ecole Polytechnique, Fellow depuis 2020
Mathieu ROSENBAUM, Ecole Polytechnique, Sorbonne Université, Fellow depuis 2020
Caroline HILLAIRET, ENSAE & CREST, Fellow depuis 2019
Peter TANKOV, ENSAE, Fellow depuis 2019
Nicole EL KAROUI, Ecole Polytechnique, Fellow depuis 2016
Jean-Pierre PONSSARD, Ecole Polytechnique, Fellow depuis 2016
Nizar TOUZI, Ecole Polytechnique, Fellow depuis 2016

Béatrice Cherrier a reçu la Médaille de bronze du CNRS 2021


Béatrice Cherrier was awarded the CNRS Bronze Medal 2021

The Bronze Medal recognizes the first works of researchers who are specialists in their field. This distinction represents an encouragement from the CNRS to pursue research that is already well underway and fruitful.

Béatrice Cherrier is an historian of economics, a CNRS researcher, affiliated with CREST, and an associate professor at École Polytechnique.

Through a comparative analysis of the lives and work of Gunnar Myrdal, Milton Friedman and Jacob Marschak, her dissertation, conceived as an inquiry, studied the coherence between the science and politics of economists.

Her overarching research agenda is to understand the perceived rise of applied economics since the 1970s. In collaboration with other researchers, she is investigating how the rise of computers has changed the practices of economists, how economists individual visions combined in the development of the MIT economics department.

Through an INET grant, Beatrice Cherrier was able to set up her project, which aims to compare the dynamics of various applied fields.

In more recent work, she is studying the rise of applied economics, such as the rise of empirical work in urban economics, public economics, and macro econometric modeling, beginning in the mid-1960s. She has also studied changes in the classification of economic publications over time.

« While macroeconomics largely shapes the public image of economists, I believe that their methods, institutional ecologies and incentive systems are increasingly affected by the rise of mechanism and market design. I’m trying to get a clearer picture of this trend. » Béatrice Cherrier

She is currently working on the applied models economists developed in central banks, in particular at the Bank of England.  She also studying the effects of the rise of applied economics on the status and representation of women in economics, and the credit they have received for their empirical work since World War II.

https://www.cnrs.fr/fr/personne/medailles-de-bronze-2021
https://beatricecherrier.wordpress.com/about/