Analyser l’espace parlementaire par les SOM


Les podcasts du Crest : Etienne Ollion – Novembre 2020 – 18 mn

Écouter le podcast

Les sommets du Palais: Analyser l’espace parlementaire avec des cartes auto-organisatrices. Article co-écrit par Étienne Ollion, chercheur au CNRS, affilié au CREST et professeur associé à l’École Polytechnique et Julien Boelaert, Maître de conférences en sciences politiques à l’Université de Lille. Publié par Les Presses de Science Po dans La Revue française de science politique.

Résumé:
Les élections législatives de 2017 ont été marquées par un renouvellement inédit sous la Ve République avec l’arrivée d’élus aux profils rares. Comment se sont-ils adaptés à cet espace très codifié ? La réponse à cette question est difficile car l’activité parlementaire a des facettes multiples que les méthodes classiques peinent à restituer ensemble. Afin de décrire ces formes d’engagement parlementaire relationnellement et dans leur diversité, cet article introduit une méthode de réduction de dimensionnalité : les cartes auto-organisatrices (Self-Organizing Maps, ou SOM). Il en expose les principes et en démontre l’intérêt en pratique à partir du cas de l’engagement parlementaire des élus de 2017. Une comparaison avec l’analyse géométrique de données souligne l’intérêt des SOM qui permettent une analyse fine des types de praxis parlementaire. Plus généralement, le texte montre que les SOM peuvent être un outil statistique utile, que ce soit pour réduire et visualiser une masse de données, ou pour représenter un espace social.

Distribution électronique Cairn.info pour Presses de Sciences Po.
© Presses de Sciences Po. Tous droits réservés pour tous pays.

Lien vers l’article source :
https://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-politique-2020-3-page-373.htm#